Un week-end à Milan

De nombreuses personnes m’ont confié ne pas avoir aimé Milan. Quand bien même l’Italie est un pays incroyablement riche d’un point de vue culturel et historique, Milan est loin de faire l’unanimité. Voici mon guide pour y passer un agréable week-end.

Tramway à Milan

Ce qui m’attire tout particulièrement dans ce pays, c’est la recherche continuelle de la perfection. La quête de la beauté et du plaisir dans tous les domaines. La gastronomie est ainsi élevée au même rang que l’art. En Italie, on ne fait pas que se nourrir, on vit une expérience. Ce pays est d’ailleurs l’inventeur du slow food. On ne mange pas, on déguste. On prend le temps qu’il faut pour identifier chaque saveur et on apprécie à sa juste valeur le mélange harmonieux  de saveurs émanant de chaque composition. La dolce vita (douceur de vivre) n’est pas qu’un argument commercial pour les touristes. Elle finit par imprégner chacun de vos gestes et même votre manière de penser. L’Italie est définitivement le pays idéal pour ralentir le rythme effréné du quotidien métro-boulot-dodo et de faire le point sur sa vie.

Milan, ville du design et de la mode

Contrairement à d’autres villes italiennes, Milan est profondément active, ambitieuse et moderne. C’est pourquoi les touristes l’aiment si peu. Le contraste est profond et l’on ne fait par conséquent que la traverser. La ville elle-même ne cherche pas forcément à plaire aux touristes. Elle n’en a pas le temps. Cependant, ce serait une grave erreur de se contenter des retours d’expérience de ses amis et de sa famille sans s’y rendre pour se faire sa propre idée. D’autant plus que derrière son image froide, Milan cache de précieux atouts et, tout comme le reste du pays, une histoire captivante. Les amoureux de la mode et du design seront, quant à eux, comblés.

L’idéal est de se rendre à Milan pour un week-end au printemps entre mai et juin pour profiter d’un temps agréablement doux et éviter la foule des grandes vacances d’été.

Jour 1 : Prenez de la hauteur au sommet du Duomo de Milan

Commencez votre première matinée par vous rendre sur la Piazza del Duomo et admirez la cathédrale et sa couleur caractéristique d’un blanc nacré. Autant commencer par l’incontournable avant de prendre plaisir à se perdre dans la ville et en découvrir les plus beaux recoins au gré du hasard. Montez au sommet du Duomo et appréciez le panorama que ce monument majestueux offre de la ville.

Redescendez tranquillement pour visiter le second bijou architectural de Milan : la galerie Vittorio Emmanuele II. Cette galerie marchande se trouve à deux pas de la cathédrale, si bien que vous ne pouvez pas la louper. De verre et d’acier, elle figure parmi l’un des plus beaux lieux de passage au monde pour tous les mordus de shopping et de mode. C’est en effet ici, la capitale économique du pays, que se tient une grande Fashion Week. Elle n’a d’ailleurs rien à envier à celles de Paris ou New-York. Si vous souhaitez faire du shopping, parcourez le Quadrilatero d’Oro (le quartier de la mode). Attention, cette activité est à réserver aux bourses les mieux fournies.

Duomo et Galerie Vittorio Emmanuele II

Après un déjeuner dégusté lentement comme savent le faire les italiens et une glace à GROM (tout près du domo), traînez un peu dans le quartier historique de la Brera et ses ruelles pittoresques. Ne loupez surtout pas l’opéra La Scala de Milan. L’idéal serait d’assister à un opéra après le rituel aperitivo. C’est une véritable institution en Italie. Cela consiste à se régaler d’amuses-bouche en début de soirée (généralement entre 18 et 21h) autour d’un verre (alcoolisé ou non). L’aperitivo, surtout si la nourriture est comprise, suffit souvent à combler les ventres jusqu’à en faire oublier l’envie d’un dîner plus conventionnel. Plus que de gastronomie, ce moment de la journée est une véritable invitation à la discussion et au partage. C’est un moment de convivialité important dans la vie des milanais et des italiens en général. C’est ainsi une bonne occasion de découvrir la véritable ambiance et culture de la ville.

Jour 2 : Musées et espaces verts

Le matin, allez admirer La Cène de Léonard de Vinci qui se trouve dans l’église Santa Maria delle Grazie puis visitez le musée de peinture Pinacoteca di Brera. Si vous préférez l’art contemporain, rendez-vous au Museo del Novecento. Pour déjeuner, goûtez aux spécialités de la ville, le risotto et l’escalope milanaise. L’après-midi (surtout s’il fait beau), dirigez-vous vers le castello Sforzesco puis promenez-vous dans le parco Sempione. Cette forteresse fut construite, comme son nom l’indique, par la famille Sforza plus précisément Francesco Forza alors Duc de Milan. Si vous avez un petit budget, contentez-vous de l’extérieur.

De mai à octobre 2015, Milan accueille l’exposition universelle qui a pour thème « Nourrir la planète, énergie pour la vie ». Une raison de plus pour succomber à ses charmes !

Un dernier petit conseil : prévoyez plusieurs mois à l’avance votre visite, notamment pour réserver un billet pour l’opéra et pour avoir une chance d’observer La Cène de Vinci.