Infographie : les 10 commandements du voyageur clochard

Photo d’illustration : source unsplash.com

Après « j’ai peur de voyager seul(e)« , la deuxième excuse que j’entends le plus souvent est « il faut de l’argent pour voyager ! ». Déconstruisons ensemble ce stéréotype.

Comment voyager sans argent ?

Il existe de nombreux moyens de voyager sans argent ou tout du moins avec un petit budget. Il existe même des témoignages de personnes qui ont fait un tour du monde sans dépenser un sou (ou presque) ! Voyager est tout d’abord une passion comme une autre et si vous voulez vraiment voir du pays, il vous faudra forcément rogner sur un autre budget. Réduisez un peu votre budget loisirs (cinéma, sport, concerts, …) ou soirées/restaurants pour économiser. Et oui, il n’y a pas de secrets. Ensuite, il vous faudra faire des concessions.

En effet, sans argent, le voyage sera moins confortable. Vous ne dormirez pas dans de luxueux hôtels par exemple. Je comprends donc que certaines personnes préfèrent s’abstenir de voyager mais par pitié ne me dites pas qu’il est impossible de voyager sans être riche. Dans ce monde, il existe deux types de personnes : les touristes et les voyageurs. Quelle est la différence ? Ces derniers trouveront toujours une solution pour partir. Les plus radins fauchés d’entre nous forment un groupe que j’appelle les « voyageurs clochards« .

Infographie : 10 conseils pour le voyageur clochard

Voici 10 conseils sous la forme d’une infographie pour les voyageurs à petits budgets. N’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux.

[iframe src= »https://magic.piktochart.com/embed/5558558-voyager-sans-argent » width= »450″ height= »994″ frameborder= »0″ scrolling= »no »]

Le voyageur clochard : spécialiste des bons plans en tout genre

1. Tu te déplaceras sans payer : faites du stop ou bien marcher (le pélerinage de Saint-Jacques de Compostelle par exemple). Si vous avez quand même un peu de budget, pensez au covoiturage !

2. Tu dormiras chez l’habitant ou à la belle étoile : une tente est un bon investissement. Le camping sauvage est autorisé en France et dans plusieurs pays sous certaines conditions. Vérifiez avant de partir bien sûr. Vous pouvez aussi tester le couchsurfing ou dormir en refuge de montagne. Il reste aussi la bonne vieille méthode : frapper aux portes pour dormir chez l’habitant (je ne suis personnellement pas une grande adepte de cette pratique).

3. Tu saisiras chaque occasion de manger gratuitement : oui, même si tu n’as plus faim. Ton corps est fait pour stocker en cas de disette. Profite donc de ce super-pouvoir ! Tu es sur un marché et on te propose de goûter gratuitement ? Dis-oui. Bien sûr, cela ne marche pas en boîte de nuit où l’on te propose de boire dans le verre d’une personne que tu ne connais pas. Oui je parle du vieux pervers qui te matte depuis tout à l’heure. Il a sûrement mis du GHB dedans … Comment ça je suis parano ?

4. Tu n’emporteras que le strict nécessaire : pas besoin de s’encombrer. Plus l’on voyage léger, mieux c’est. Surtout si l’on est amené à faire du stop ou à dormir chez l’habitant.

5. Tu sortiras des sentiers battus. Oui, sans argent, difficile de partir à l’île Maurice ou de faire un trek au Groenland. Vous pourriez être surpris. Personne ne part en vacances près de chez soi par exemple. Et c’est bien dommage ! La beauté et le dépaysement sont partout. Il suffit de les chercher et pour ça, il faut sortir des sentiers battus et décoller le nez de son guide de voyage.

6. Tu emporteras de quoi passer le temps. Ne serait-ce que pour les soirées dans votre tente ou en refuge ou bien lorsque vous devez faire du stop sur une route un peu isolée. Un livre, un carnet de notes ou de dessin, un jeu si vous êtes plusieurs …etc.

7. Tu profiteras des visites gratuites. La visite d’une église est payante ? Pas de problème, venez au moment de la messe (comment ça, ce n’est pas très catholique ?). Le site couchsurfing propose aussi des « free walking tours » soit des visites guidées gratuites de la ville pour les non-bilingues.

8. Tu testeras le wwoofing. Etre hébergé et nourri gratuitement dans une ferme en contrepartie de quelques heures de travail ? Voici le pari du wwoofing. Choisissez bien votre ferme pour avoir aussi du temps pour visiter la région.

9. Tu feras preuve d’imagination. Vous pouvez par exemple construire un réchaud avec une vieille canette de soda. Vous pouvez aussi essayer de faire du troc ou bien de proposer un service en échange d’un repas ou d’un sol pour la nuit. Voyager sans argent c’est bon pour les neurones !

10. Tu resteras toujours optimiste et souriant. Plus facile à dire qu’à faire bien sûr. Pourquoi souriant ? En voyageant, vous vous rendrez vite compte que beaucoup de personnes ont tendance à vous venir en aide sans que vous n’ayez besoin de demander. Pourquoi optimiste ? Personne n’aime voyager avec des rabats-joie. Tout simplement.

Les voyages pas chers sont certes moins bien organisés et moins confortables mais ils sont faits de rencontres, d’épreuves (je vous promets que ce seront vos meilleurs souvenirs, de ceux que vous raconterez à votre entourage en riant) et vous poussent à ralentir le rythme. Dans nos vies stressantes, prendre son temps est devenu un véritable luxe. Le voyageur clochard s’enrichit donc d’expériences inoubliables.