Livre : Latitude Zéro de Mike Horn

Le voyage est une véritable passion qui ronge l’esprit 24h/24. Je lis beaucoup de manière générale mais il faut avouer que j’ai un petit faible pour les romans d’aventure et les récits de longs voyages. Voici le premier article d’une nouvelle rubrique intitulée « le livre du mois ». Je vous présente un de mes livres préférés, à savoir Latitude Zéro de Mike Horn.

source : mikehorn.com

Mike Horn, le voyageur aventurier au grand coeur

Mike Horn est tout simplement un sur-homme même s’il n’aime pas être désigné de cette façon. De plus, c’est une personne vraiment humble qui place les relations humaines avant l’exploit sportif en toutes circonstances. C’est d’ailleurs ce qui rend ses romans si agréables à lire. Le style est bon, les paragraphes coulent tous seuls. Dès les première pages, on est aspiré par cette aventure hors du commun. Si vous le lisez dans une gare, vous risquez certainement de louper votre train.

Latitude Zéro : un tour du monde un peu particulier

Ce roman est le meilleur de tous ceux qu’il a écrit. Tout simplement car c’est l’aventure la plus riche qu’il ait vécu de mon point de vue de lecteur. Le principe est simple mais sa réalisation insensée et les risques bien réels : faire le tour du monde en suivant la ligne de l’équateur en ne s’éloignant jamais plus de 40km… Sans pression le mec. Personne n’avait jamais réalisé ça. Personne. 40 000km en complète autonomie. Bien évidemment pour réussir ce défi, il n’était pas vraiment seul puisqu’une équipe composée essentiellement de membres de sa famille, d’amis et de sponsors l’épaulaient comme pour chacune de ses aventures. En effet, une telle aventure demande une organisation logistique exceptionnelle.

Pour que vous vous rendiez compte de l’exploit, voici ce qu’il a du traverser :

  • La forêt Amazonienne sur toute sa largeur. C’est en soit un exploit puisque c’est une forêt épaisse, inexplorée et qu’il a fait cette traversée seul avec 40kg d’équipements sur le dos.
  • Traverser l’antarctique, le pacifique et l’océan indien.
  • L’Afrique, ….

Voici une citation :

“J’ai connu la paix et j’ai vécu la guerre. J’ai éclaté de rire et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. J’ai éprouvé la joie, la déception, la tristesse, la peur de mourir, l’euphorie et le désespoir.”

Il a utilisé plusieurs moyens de locomotions avec pour seul impératif de n’utiliser aucun véhicule à moteur, seulement les forces naturelles. A pied, à vélo, en bateau à voile ou bien encore en pirogue, il a littéralement fait le tour du monde. Et tout ça pour quoi ? Pour revenir un an et demi plus tard à l’endroit exact d’où il était parti. Est-il génial ou fou ? Je vous laisse vous faire votre propre impression à la lecture de ce roman.

Vous pouvez acheter le livre sur Amazon ou dans une librairie par exemple (oui, ça existe encore).