Ode à la gastronomie belge

La gastronomie belge est pour moi, vivant actuellement dans le Nord, familière. Cette région voue le même culte aux chicons, fromages puants et frites grasses que la Belgique. Mais peut-être ne connaissez-vous pas ces merveilleuses saveurs !

Gastronomie belge

Les fameuses frites belges

Je tiens tout d’abord à vous prévenir, la gastronomie belge ne fait pas maigrir. Mais quel régal ! Vous devez absolument goûter aux spécialités locales. Quelle faute impardonnable ce serait de ne pas savourer au moins un cornet de frites croustillantes. Oui, c’est cliché mais pourquoi ne céderions-nous pas aux sirènes du gras ? Surtout lorsque l’on peut prétexter la découverte culturelle.

La variété généralement utilisée est la binjte. Leurs frites sont croustillantes car elles sont cuites à deux reprises. En bouche, le craquant et le sel sont rapidement estompés par une sensation délicieuse : la pomme de terre qui fond dans la bouche. Oui je voue un amour aux frites, et alors ! Il n’y a rien de mal à ça. Attention cependant, celles-ci ne peuvent pas être consommées dans le cadre d’un régime végétarien. En effet, elles sont généralement cuites dans de la graisse de bœuf …

Carbonade flamande, potjevleesch, waterzooi et stoemp

Ces spécialités sont encore une fois communes à la Belgique et au Nord de la France. Mais je vais m’arrêter ici pour ce qui est des comparaisons entre cette magnifique région française et le pays plat car je risque de me répéter encore beaucoup. Végétariens et végétariennes, vous pouvez passer votre chemin jusqu’au prochain paragraphe car toutes ces spécialités ne vous conviendront pas. Heureusement, je parle de sucre bientôt !

La carbonade flamande est un plat à base de bœuf, copie presque conforme du bœuf bourguignon. Seulement, et là réside toute la différence, la sauce est à base de bière et non de vin. Un peu de sucre roux (il faut dire « cassonade ») et des oignons et c’est parti ! Elle est généralement servie avec des frites. Et oui, on n’arrive pas à s’éloigner plus de cinq minutes des pommes de terre dans ce pays.

Le potjevleesch est un mélange de plusieurs viandes (lapin, porc, veau et poulet) en gelée. Il est toujours servi avec des pommes de terre. Le waterzooï est un plat de poisson ou de poulet (oui, rien à voir) cuit dans un bouillon, soit une sorte de soupe. Vous risquez encore de trouver des pommes de terre mais cette fois, il y aura sûrement des légumes. Enfin !

Pour finir, le stoemp. C’est une sorte de purée de … pommes de terre ! Bon je vous rassure, il y aussi un peu de légumes dans cette purée. Ce plat accompagne généralement du boudin blanc.

Liège, ville des délices salés et sucrés

 Liège est une ville francophone de Wallonie. Commençons par le sirop de Liège. La texture et la couleur sont assez bizarres, d’un noir semblable au vegemite. Heureusement, le goût est bien meilleur. En réalité, c’est une sorte de mélasse fabriquée à partir de pommes et de poire (et parfois des dattes). Elle remplace aisément la confiture sur les tartines du matin. Ce sirop est aussi utlisé pour des plats typiques comme les boulets de Liège. Ce sont des boulettes fabriquées avec de la viande (généralement du bœuf ou du veau), de la mie de pain et des aromates. Jusque-là rien de bien original mais c’est justement ce sirop de Liège, base de la sauce, qui lui donne cette saveur aigre-douce typique.

Encore plus connue : la gaufre de Liège. Dois-je vraiment vous expliquer à vous, gourmands, ce qu’est une gaufre ? Je ne pense pas. Si jamais vous ne sortez pas de chez vous depuis que vous êtes né(e), regardez la photo en début d’article et … fermez la bouche ! Oui, je peux vous voir, vous en salivez déjà.

Il existe aussi une salade liégeoise à base de pommes de terre (encore !), de haricots et de lardons. Le tout est servi tiède. Je n’ai pas eu l’occasion d’y goûter. Je laisse donc nos amis belges, s’ils passent par ici, me donner leur recette avis sur ce plat.

Par contre la bouquette est un plat d’enfance que ma mère nous préparait. C’est d’ailleurs bien étonnant puisque ma famille vit dans l’Est de la France et non dans le Nord. Enfin ce n’était pas exactement ça mais ça y ressemblait. La bouquette est une sorte de crêpe levée à base de farine de sarrasin à laquelle on ajoute des raisins secs. Simple et efficace.

Le spéculos et le merveilleux

Ma vie pour un spéculos ! Lorsque je ferai un article sur Lille, ma ville d’adoption, je vous donnerai mon adresse favorite pour déguster un tiramisu au spéculoos à se taper le cul par terre délicieux. C’est un biscuit un peu granuleux très sucré et au goût entêtant de cannelle.

Le gâteau merveilleux, qui vous fait déjà rêver de par son nom, est un mélange de chantilly et de meringues. Vous avez dit sucre ? Si peu ! Nos amis belges ont donc pensé qu’il fallait mieux couvrir la bête de copeaux de chocolat… Vous pouvez aussi en déguster dans le vieux Lille dans la boutique portant le même nom soit : « Au merveilleux ».

Les fromages et la bière belge

Un article ne serait pas suffisant pour aborder ces deux mets culinaires. Ils font partie intégrante de la culture belge. Ainsi, j’ai décidé de publier dans les semaines à venir un article spécial.

Chicons, moules-frites et autres plats populaires

Bon, on n’a pas toute la sainte journée non plus ! Il serait temps d’abréger. Malheureusement, mon amour pour la gastronomie belge ayant des limites très vastes, je ne peux vous quitter sans vous parler encore de quelques spécialités que vous devriez tester :

  •  Les « chicons » (ou endives) en gratin, au jambon, en soupe ou braisés mais toujours cuits.
  • Les croquettes aux crevettes de Bruxelles.
  • La fricadelle (pour ceux qui n’ont peur de rien) servie en mitraillette dans une friterie soit dans du pain (baguette) avec des frites et de la sauce. Dans le Nord, on parle d’un « Américain ».
  • Les moules-frites.

Pour le goûter, pensez aux babeluttes (caramels), à la cramique (pain brioché aux raisins secs) et bien évidemment au chocolat !

Comment s’abonner à mon blog ?

Recevez mes nouveaux articles avant tout le monde ainsi que des photos exclusives en vous abonnant à ma newsletter !

[wysija_form id= »1″]